Lettre ouverte aux médias locaux du service public de l’information

Lettre ouverte aux médias locaux du service public de l’information dans le cadre de la campagne pour les élections territoriales des 13 et 20 juin 2021.


Mercredi soir, le Président de la République a pris la parole pour fixer de nouvelles restrictions qui s’appliqueront à l’ensemble du pays, dès la semaine prochaine. Le Premier ministre, quant à lui, s’est exprimé hier au Sénat, confirmant le maintien des élections régionales et départementales au mois de juin prochain.


Dans ces conditions exceptionnelles, il est impossible pour les candidats de mener une campagne électorale classique et d’aller librement à la rencontre de la population.


Conscient d’être confronté à des contraintes inédites dans le cadre de ce scrutin, j’ai demandé à mon équipe de campagne de s’adapter et ce, dès l’annonce de ma candidature, en mobilisant notamment les outils digitaux et les réseaux sociaux pour une diffusion de nos propositions la plus large possible. Néanmoins, j’ai toujours considéré que la presse est un acteur indispensable de la transmission de l’information au public et de l’analyse politique.

En effet, si les médias locaux, et plus particulièrement ceux issus du service public de l’information, jouent un rôle fondamental en période électorale, leur responsabilité sera accrue dans ce contexte très particulier, tant pour la libre expression des candidats, que pour la clarté du choix de l'électeur et par conséquent, pour la sincérité du scrutin.


C’est pourquoi, je m’adresse aujourd’hui à l’ensemble des rédactions, afin que la crise que nous traversons ne soit pas un obstacle au droit à l’information de nos concitoyens. En concertation avec le CSA, garant du temps de parole de chaque candidat en période électorale, nous devons trouver les formats les plus adaptés à cette situation.


J’en appelle aux médias locaux, et plus particulièrement à la radio France Bleu RCFM Frequenza Mora et la chaîne France 3 Corse ViaStella, afin qu’ils déploient un dispositif exceptionnel de couverture médiatique de cette campagne électorale, dont l’issue revêt un caractère éminemment important pour l’avenir de la Corse.

J’invite l’ensemble des candidats à se joindre à cet appel, pour l’organisation d’au moins 3 débats, sur des sujets préalablement définis, avec un temps de parole adapté à l’examen approfondi de chaque thématique. Les échanges cacophoniques et l’énumération à la hâte de projets survolés ne sauront être à la hauteur de l’enjeu de ce scrutin. Le traitement éditorial de cette campagne doit prendre en compte le contexte sanitaire, extrêmement contraignant pour les candidats, et permettre l’adhésion de nos concitoyens à ce grand rendez-vous démocratique.


Laurent Marcangeli

622 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout