À la rencontre des élus de la façade ouest du Cap Corse

Dernière mise à jour : 29 mars 2021

À l'occasion d’un déplacement à Canari, organisé ce samedi 27 mars, Laurent Marcangeli a convié les maires et les élus de la façade ouest du Cap Corse à participer à une matinée d’échanges sur leurs problématiques quotidiennes.


La première partie de la matinée a été consacrée à la présentation des projets prioritaires de la liste « Un soffiu novu » :


Gouvernance :

  • Réforme du mode de scrutin territorial, avec la création d’une douzaine de circonscriptions, afin de garantir de représentativité de chaque micro-région et palier la suppression des Départements, qui permettaient aux élus (du rural notamment) de bénéficier d’un interlocuteur direct et attentif.

  • Contractualisations avec les Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) : Laurent Marcangeli considère que certaines compétences peuvent tout à fait être exercées par délégation de la Collectivité de Corse (ex : entretien des routes départementales, action sociale...).

« À la CAPA, je travaille avec des maires de petites communes. Je connais leurs problématiques liées à la ruralité. Et c’est eux qui sont au plus près des réalités. C’est avec les maires regroupés en intercommunalités qu’ils faut établir un contrat de confiance. »


Déchets :

  • Sortir d’urgence de l’impasse : le tout-enfouissement n’est pas adapté à notre environnement et il est pénalisé financièrement.

  • Définir enfin un plan et le faire appliquer.


Valeurs :

Laurent Marcangeli est également revenu sur le sens de son engagement pour la Corse :

« Nous avons hérité de valeurs importantes de la part de nos anciens. Aujourd’hui, je suis moi-même père de famille. Je considère que nous avons une mission essentielle, celle de léguer aux générations futures quelque chose de meilleur que ce que nous avons connu. Sur l’environnement, sur les équipements, sur l’éducation, sur la formation professionnelle, sur la culture... »

Avant de poursuivre sur les questions d’identité :

« Nous, les Corses, devons faire savoir ce que nous sommes, parce que nous en sommes fiers. Notre patrimoine, notre langue, sont des trésors à protéger. Mais pourquoi serions-nous condamnés à la confrontation permanente ? Je ne suis pas un homme de compromission, mais je suis un homme de consensus. »

Avec Jean-Martin MONDOLONI et Charlotte TERRIGHI, maire de Vignale et vice-présidente de la Communauté de communes Marana Golo, ils ont ensuite pris le temps de discuter avec les élus sur des sujets à forts enjeux pour leurs territoires : accessibilité, maintien de la population dans les villages, attractivité, budgets... Laurent Marcangeli a tenu à venir échanger directement avec les maires et élus présents afin d'entendre leurs préoccupations.


Étaient présents :

M. le maire de Canari, Jean-Michel SIMONETTI

M. Gérald DOUMAS, 2ème adjoint au maire de Canari

Mme Nathalie CHIARAMONTI, conseillère municipale de Canari

M. Armand GUERRA, ancien maire de Canari

Mme le maire d’Olcani, Julia LABADIE

M. le maire de Nonza, Jean-Marie DOMINICI

Mme le maire d’Olmeta-di-Capocorso, Mireille BONCOMPAGNI

M. le maire de Barrettali, Dominique BACCARELLI

M. le maire d'Ogliastro, M. Jean-Toussaint MORGANTI


Conformément à la volonté de Laurent Marcangeli de renforcer ses liens avec les territoires, ce cadre interactif et transversal est appelé à se répéter durant toute la campagne, dans toutes les micros régions et dans le strict respect des gestes barrières.



33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout